Decadance - Ohad Naharin

Mis à jour : 9 févr. 2019


L’Opéra de Paris accueille l’œuvre-éventail des créations de Naharin.



Il n’y a pas de decadance sans transe en danse.

Avec « Decadance », ça n’est plus l’heure de s’embourber dans son fauteuil, ce soir-là, le public plonge dans l’univers « gaga », monde enchanté d’Ohad Naharin.

 L’échevelée « Decadance » offre des instants décalés voire burlesques, accompagnés de courts entractes justement composés d’humour.

  Les corps ensemble se tordent et c’est la métamorphose de l’homme-feu d’artifice. De l’élan explosif à l’implosif se mêle une gestuelle suave et joueuse, propre au chorégraphe israélien. Doucement fouetté au visage comme au cœur, le spectateur ressort du spectacle « gaga-ifié ».


© Double.H.

© 2020 Le Coquelicot Revue

© Logo par Oscar Bietry

  • Facebook Clean
  • Blanc Icône Instagram

France & États-unis