Tu es la rumeur...


Tu es la rumeur

coulée sous la peau nue des villes

L'urgence de tes mains

plantée au bord de la source


La caresse

Ô rumeur

glacée sous le vent léger de nos paroles


Il a fallu nos lèvres  

ces petits riens qui valent

la mer et ses trésors


Il a fallu saisir dans nos gestes

le poids cruel de nos manquements

Le poids cruel de ces enfants

laissés au bord des trottoirs nus


Il a fallu ces mots

égrainés des épis de l'amour

et mesurer la grandeur de la vie

dans l'or mûr des manguiers


Le temps qui coule sans s'arrêter

dans la maison de nos paroles

Le temps qui file dans nos artères

comme les tentacules des herbes folles


Tu es la rumeur

coulée sous la peau nue de ma ville


ces petits riens qui valent

la mer et ses trésors


© James Stanley Jean-Simon

photographie 36poses.eu Marie Lagabbe


Grandi dans l'Haïti déchirée par les coups d'état militaires des années 90, et témoin de la débâcle nationale des années 2000, James Stanley Jean-Simon est né à Petit-Goâve. Poète, conteur, nouvelliste, professeur de littérature, il a étudié à l’Ecole Normale Supérieure (ENS) le droit et la communication sociale.

Ses poèmes, ses contes et articles ont paru dans diverses revues et publications en Haïti et à l’étranger. Il a publié "Nyaj dènye sezon”  et “Ti-Jean et le trésor de Fort-Royal”.


Tu souhaites en lire plus sur James Stanley Jean Simon ?

https://letempslitteraire.wordpress.com/2017/11/14/deux-idees-autour-de-la-litterature-perception-et-tentative-de-restituer-le-reel-par-james-stanley-jean-simon/


http://www.le-capital-des-mots.fr/2017/10/le-capital-des-mots-james-stanley-jean-simon.html

154 vues

© Le Coquelicot Revue, 2020. Tous les droits sont réservés ;

la reproduction partielle ou complète des textes et autres contenus présents sur le site est strictement interdite sans l’autorisation écrite des auteurs et sans mention de la source. Toute personne contrevenant à ces dispositions s’expose à des poursuites judiciaires.

  • Facebook Clean
  • Blanc Icône Instagram