Poussière

Mis à jour : 6 oct. 2019



Poussière au bout d’un doigt, au coin de l’œil, coincée dans l’objectif de l’argentique, sur la toile de lin. Poussière sur ta peau, qui s’envole, trace sa route jusqu’aux poumons et fait tousser ; poussière aveugle, épaisse, légère dans l’air. Petite poussière, plus si petite, qui envahit le Tout ; insignifiance pépineuse, fondatrice des océans de sables.


Poussière d’un moment, d’un instant, d’un temps. Poussière des souvenirs, de l’ère juvénile ; écho résonnant contre les parois de la grotte d’argent. Petite poussière dans l’infini, poussière de terre sur la Terre, poussière d’humanité - éclat d’un regard, d’un sourire. Vraiment très peu présente, presque invisible, sans importance. Et petite poussière qui change tout.


Poussière d’un geste, d’une voix, d’un mot, d’une parole restée fameuse. Petit extrait de discours, petite note qui donne du courage, petit mot de l’enfance, proverbes des anciens. Poussière d’une action, d’une attention, fils conducteur de la toile de soie. Petite poussière dans la fabrique des cocons, orchestrée par la fine tisserande.


© Texte Clara Reboux

© Photographies Manon Genet


Instagram : manon_genet_photos

© 2020 Le Coquelicot Revue

© Logo par Oscar Bietry

  • Facebook Clean
  • Blanc Icône Instagram

France & États-unis